La Passion d'un Mordu

Brouillard sur le Loir, espoir du soir

Est-on prêt psychologiquement à passer une journée au froid sur l'eau pour ne rien prendre ??? Oui!! Alors c'est ok, l'ultime sortie pour mon bateau en 2011 s'est faite en compagnie de Damien.
-1°C, voiture givrée, la couleur ou plutôt la température est annoncée. La journée prévoit d'être pleine de brouillard.

Cela nous va, j'ai pour objectif de réussir à toucher un joli sandre, la faible luminosité est en notre faveur pour ce poisson lucifuge.

Vu la météo, nous avons décidé de zapper le coup du matin et de se mettre à l'eau vers 9h00. Ce sera plutôt un bon 9h30.

L'eau est bien teintée et marron suite aux diverses pluies, pour la couleur c'est simple, j'opte rapidement pour un LS blanc. Après quelques lancers en linéaire, je passe en mode verticale. On peigne lentement un premier secteur. La verticale çà va un temps, je repasse en linéaire. Dans les premiers lancers je pose le leurre prêt de la berge, accompagne la descente, et au moment où touche à la direction du moteur, je prends une bonne touche de brochet! Je ferre, mais pas assez fort, ma canne plie en deux, le poisson résiste et me donne de bons de coups de têtes en faisant crisser mon frein. Ce qui devait arriver arriva, décrochage! C'était surement un joli brochet dans la soixantaine.

Une touche sur ce secteur assez difficile, ce n'est pas si mal pour commencer.
Après quelques centaines de mètres, je lance devant sur une ancienne bande de nénuphars, je sens un blocage saccadé, dans le doute je ferre, puis çà continue, je pense à de l'herbe puis le fil part en travers en furie, je pense alors avoir harponné un poisson. Après quelques instants c'est en fait un petit brochet qui a tout donné pour se défaire du leurre.

Finalement en voilà un tout de même. Nous arrivons ensuite sur une cassure. Nous insistons pas mal de temps mais rien y fait. La pause casse-croute est sympa mais très fraiche, on ose à peine boire l'eau à 5°C, il faut vraiment que j'installe un barbecue sur le bateau...

On repart et croisons deux autres bateaux, pas de touches pour eux. On fait un peu de linéaire, puis je réessaie la verticale avec un leurre ayu.
Au bout d'un moment, je décide de repasser en coloris blanc. Mon leurre ne fait pas 1m que je prends une touche nette. Je ferre en hauteur correctement, il est au bout celui-là, et il à la gouache, je suis obligé de plonger le scion sous le bateau pour le contrôler.

C'est finalement, et à ma surprise, un joli brochet.

Celui-là est maillé, et hop dans la musette... non même pas drôle je ne suis plus crédible!Laughing

La pêche n'est pas simple, il en ressort pourtant une taille et couleur de leurre, mais dur de provoquer les touches.

On se retrouve ensuite à 3 dans le bateau pour le reste de la soirée, je pêche alors en casting avec d'autres leurres. La journée avance bien, on arrive près d'une bordure encombrée de bois mort au fond. Je reprends ma spining, remonte le patern du jour, et pêche la bordure. Au second lancer, j'ai une lourdeur, je ferre et là ma canne accuse le coup, le poisson résiste, Damien m'annonce beau poisson, mais je ne sais pas trop sur le moment. Je mets le scion dans l'eau pour contrer un rush, et la un remoud monte en surface, effectivement çà à l'air sympa. Je m'attends donc à un beau brochet. Le poisson arrive en surface, ouah, c'est un big sandre, épuisette, on assure un poisson comme çà c'est net!!! Il a mis du temps, mais le voilà enfin ce poisson que j'espérais, un vrai beau sandre.

La dernière touche fût la récompense de la journée, merci Damien, photographe en chef Wink. Cette sortie bateau accompagne la saison 2011 qui touche à sa fin. @ bientôt!



28/12/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres