La Passion d'un Mordu


Ouverture 2015, top à la vachette !

Voici un petit retour de mon ouverture truite 2015. Tout commence vers 6h40, avec -4°C. Vous l'avez compris, cette année l'ouverture aura été marquée par le froid. Un de mes moments préférés qui me rappelle mes ouvertures passées, est cet instant précis où la lumière du jour n'est pas encore levée, et que le merle chante annonçant l'aube...

 

Arrivé au bord de l'eau, la température était positive, enfin avec 2°C, il ne fallait pas non plus s'enflammer!
J'avais misé gros pour les grosses truites, mais je me rends compte très rapidement que mon leurre est bien trop gros pour le secteur peu profond, je descends donc en taille et passe mon poisson-nageur de courants en courants. Mes espoirs s'envolent vite avec le peu de poissons réceptifs à ces animations rapides, pour ne pas dire aucun poissons!

Le petit vent glacial nous oblige à faire des pauses mains dans les poches... Les premières touches ne sont pas un succès avec la décroche pour Xavier et un suivi dans mes pieds pour moi...

On se rend sur un autre parcours, où je décoche une jolie sauvage au leurre souple, pour finalement prendre une fario de rempoissonnement, pas ce dont je rêvais...

Il est midi, les scores ne sont pas fameux lorsqu'au hasard d'une rencontre, nous avons l'indique d'une "grosse" truite imprenable... On s'y essaye donc lorsque la place est libre. C'est un arc, et apparemment assez agressive! Je commence donc par un gros leurre flashi dans le poste en question, mais rien ne se passe. Je passe ensuite un leurre à palette, toujours rien. J'ai alors la révélation, je mise tout sur mon diving chubby coloris fire-tiger, la vibration, la couleur et ses billes devraient énerver ce poisson invisible.

Je fais quelques lancers sans résultats, j'opte donc pour un passage au raz du fond, en ramenant très lentement, mon leurre s'arrête, et lorsque je ferre, je comprends que la bête a craqué! Elle monte en surface, ouha, c'est un monstre de truite arc-en-ciel, à coup sûr mon record en rivière.

Voilà donc cette truite qui a donné du fil a retordre à une bonne série de pêcheurs depuis 7h du matin !

 


 

La mesure est indécente, 60cm! Un tel poisson ne devrait pas se trouver dans un si petit cours d'eau, mais pour le coup, sa beauté et ses belles nageoires ont eu raison de moi, je n'ai pas eu le courage de la conserver, elle fera plaisir à un autre pêcheur dans les prochains jours...

 

 

Je finirai la journée avec une vrai petite truite sauvage à la robe splendide.


 

Voilà donc le bilan de cette fraîche journée d'ouverture, je n'ai pas eu les truites sauvages que j'espérais, mais un joli coup de ligne tout de même (merci Jérémy), et ce n'était que le premier jour... @ bientôt


16/03/2015
1 Poster un commentaire

Un peu de motivation pour la nouvelle saison qui commence

Comme promis, voici quelques récits et images de truites prises en 2014, histoire de se remonter un peu pour samedi :-) !

 

La première est une petite fario prise au toc le jour de l'ouverture 2014.

Pensez aux leurres souples ;)


 

Une autre petite pour sa jolie robe...


 

Pour monter un peu en taille, c'est entre deux coups d'eau que cette truite d'une quarantaine de cm s'est faite dupée


 

 

Ensuite, c'est lors d'une belle matinée ensoleillée qu'au détour d'un méandre, j'ai fais une belle rencontre. En effet, c'est sur un poste qui m'avait déjà procuré gros chevaine, truite et ombre que j'aperçois une silhouette sous les arbres. Posté dans l'ombre juste sous la surface, c'est une belle fario que j'ai en face de moi. Pourtant à quelques mètres de moi, je mets presque un quart d'heure avant de pouvoir trouver l'angle de tir. Lancer arbalète oblige, mon premier fini dans le bout de la branche au dessus de la truite. J'attends un coup de vent pour tirer d'un coup sec et casser volontairement ma mouche, par chance, elle se décroche.

Je remplace alors ma petite nymphe par une oreille de lièvre. Je commence à avoir des crampes à être tout courbé, mais fini enfin par effectuer mon deuxième lancer, il est bon et ma mouche se pose 50cm devant. A la dérive, la truite monte et suit la mouche du bout du nez pendant quelques centimètres, jusqu'à ce que son bec s'ouvre pour cueillir délicatement ma mouche ! J'attends qu'elle redescende pour prendre contact, la furie démarre et me déroule du fil sur plusieurs dizaines de mètres.

La voilà enfin ma belle à la mouche, ce n'est pas un record, mais quel bonheur de pouvoir rencontrer ce magnifique poisson sauvage !

 



 

 

 

Pour la suite, voici le récit de deux sorties que je ne suis pas prêt d'oublier, qui concerne toujours ces dames truites. Premier jour de congé d'été, je me rends au bord de la Touques pour tenter l'un des poissons qui peut hanter un pêcheur, la truite de mer.

Le temps très pluvieux me motive, et j'arrive en fin de soirée au bord de l'eau. Je m'équipe pour le déluge et commence à pêcher. J'arrive sur un spot potentiel, je lance, le premier tour de manivelle est sans appel, j'en pique une qui se décroche après être montée en surface... C'est encourageant pour la suite !

J'arrive sur un autre poste, au premier lancer un poisson se retourne sur mon leurre sans le prendre... Je reviens alors en début de nuit en insistant sur la zone. C'est quasiment lors de mon dernier lancer, alors que je commençais à ne plus y croire, qu'une touche discrète débloque mon compteur. C'est un joli bécard de truite de mer qui récompense ma soirée.

Mais ce n'est que la première partie de ma sortie. Le Lendemain matin se solde par une belle touche franche, suivi d'un combat nerveux. Le temps de descendre au bord de l'eau, la truite me passe quelques centimètre avant que s'ouvre mon hameçon, libérant la belle...

Il me faudra attendre le coup du soir pour vivre "le" moment, la prise d'un triplé de truites de mer en une demi-heure !


 

 

 

Pour terminer, j'ai eu de nouveau la chance de prendre une belle truite de mer lors de ma seconde sortie, moins de touches, mais un poisson un peu plus gros que les précédents...

 

Voilà, avec tout çà, je me suis aussi bien motivé pour samedi, bonne ouverture à tous ! :-)


11/03/2015
4 Poster un commentaire

Encore un peu de patience...

Le mois de mars est là, le soleil, ou du moins les températures semblent de plus en plus clémentes, c'est l'annonce du printemps et bien sûr de l'ouverture de la truite, moment que vous aussi vous attendez surement !

 

Pour vous aider à patienter encore un peu, je vous propose une séance vidéo, avec une série de belles images revisitées ainsi que quelques nouvelles qui m'ont tapées dans l’œil dernièrement...

 

Celle-ci représente un la pêche sportive à l'américaine, avec du bass en veux-tu en voilà, juste énorme !

 

Je n'ai pas posté de vidéos comme çà depuis un certains temps, cette ancienne vidéo reste encore une de mes favorites :

 

Je ne peux pas mettre de vidéos sans les super montages de mon coéquipier Charly, voici les deux derniers Roots-live auxquels j'ai bien sûr contribué ;)

 

 

Pour les moments difficiles, où les poissons semblent absents, les touches inexistantes, ce teaser est là pour vous réconforter, et vous rappeler à quel point la persévérance est une vertu, et quelquefois un salut !!!

 

Pour ceux qui ne connaitrait pas encore Cyril Chauquet, voici l'une de mes préférées des "Mordu de la Pêche", surement celle qui m'a le plus impressionné, j'adore !:)

 

Enfin, autant pour la qualité de la pêche que les paysages magiques, ce trailer invite au rêve, et encore plus si comme moi vous attendez votre premier saumon...

 

J'essaie de poster quelques jolies truites de l'an dernier avant l'ouverture, histoire de se motiver encore plus... @ bientôt, Nico.


02/03/2015
0 Poster un commentaire

Quand y en a pu, y en a encore !

J'ai tendance à raisonner en année civile pour ma saison de pêche, y compris pour le carnassier. La fin 2014 fût donc bien calme en termes de prises. Je me suis contenté de quelques petites perchettes et d'un joli chevaine de l'Huisne en crue.

 

 

Ma première sortie 2015 fût Nantaise, dans une Loire bien chocolat que je découvrais... Je prends une seule touche, mais décroche le poisson entre deux eaux en le remontant, dommage, car c'était un sandre correct !

 

S'en est suivi quelques journées en Seine, toujours très difficile avec en général une unique touche par jour... Les conditions de cet fin d'hiver n'ont pas été favorables à la pêche du sandre.

 

Le second week-end fût plus productif, mais pas non plus exceptionnel.

 

Nous touchons une dizaine de poissons,

 

Mais toujours pas de monstres...


 

Et je m'offre mon combat annuel sur ma canne carot fétiche avec un glanus de seine!!!

Un bon quart d'heure de combat en plein courant pour finalement mettre au sec un poisson d'1,50m.


Merci Charly pour la gestion du moteur, seul, je n'y serais surement pas arrivé...

 

A l'approche de la fermeture, le changement de lune, le froid, ainsi que les gros coefficients de marée m'avaient laissé espérer à un we un peu plus gratifiant que le début d'année, mais hélas, l'espoir fait vivre, c'est bien ce qu'il se dit :)

 

En effet, le samedi passé en Seine s'est révélé être l'une des plus dures journées de l'Hiver, avec encore une fois une seule touche par jour pour Charly et moi-même, soit un sandre chacun, dur dur !

?

Dans tous les cas, cette belle journée sous le soleil nous aura fait du bien au moral :)


 

Pour le dimanche de fermeture, nous nous étions donné rendez-vous au lac de Poses avec quelques copains Roots bien mordus. Encore une fois, le soleil était de la partie.

Nous arrivons tranquillement en milieu de matinée, pour attaquer une journée qui me paraissait déjà longue à l'idée d'avoir une touche... je ne suis pas défaitiste, j'y crois toujours jusqu'au bout, mais par expérience, je n'ai jamais été très productif à Poses...

Le froid se dissipe enfin, et après quelques heures de pêche, c'est la pause réconfort avec un petit barbecue improvisé. C'est toujours un moment sympathique, où je retrouve des têtes que je ne vois pas souvent, et sous le soleil au pied d'un petit feu, c'est le top !

Nous reprenons la pêche, et après le petit brochet du matin de Charly, nous espérons un peu mieux l'après midi.

 

Je m'étais préparé à ne pêcher qu'aux leurres souples, il faudra attendre 15h30 pour que je trouve enfin un coloris de leurre? et une animation pour obtenir mon unique touche de la journée...

Mon plus gros de 2014 ne mesurait qu'à peine 60cm, ce bec de 70cm vient peut-être conjurer mon mauvais sort version brochet...

 

Voilà donc le petit bilan de cette pseudo fermeture de la pêche. Pseudo oui, car bien sûr je ne peux rester en place sans pêcher plus d'une semaine...

 

La première sortie post ouverture sera une matinée à pêcher sous la neige, pour finalement déclencher une seule touche d'un petit brochet d'à peine 40cm.

 

C'est enfin le we suivant que j'ai pu renouer avec une succession de prises...

Nous nous étions donnés rendez-vous avec Charly, pour une pêche en réservoir. C'était pour moi l'occasion de ressortir ma soie plongeante et mes streamers à truites.

Nous nous sommes donc rendus au réservoir des Petits Launay prêt de Dieppe, un site vraiment sympa aux premiers abords, il faut dire que le soleil était avec nous !

 

Mes bas de lignes sont prêts, je n'ai plus qu'à accrocher mes mouches. Charly est un peu en retard, je pars donc me préparer au bord de l'eau. J'avais envie de filmer un peu, j'installe donc ma caméra et commence l'accroche des mouches. A cet instant, je vois trois truites en vadrouille en bordure, j'abrège donc mon montage et n'installe que deux mouches sur mon bas de ligne.
Je fais deux faux-lancers pour noyer un peu mon streamer, et envoie la mouche... Ni une ni deux, le combat s'engage avec une belle fario. Charly arrive à temps pour la photo.


 

Après quelques lancers, c'est la petite sœur qui tombe sous le charme de ma barbie (la mouche).



 

S'en est suivi une longue période de solitude pour nous deux... Nous attaquons plusieurs truites arc-en-ciel en poste, mais leur éducation rendent nos mouches invisibles à leurs yeux...

La recherche active du coloris, du modèle ou de l'animation qui fera la différence s'engage. Chiro, noyée, pompons... le temps passe et rien n'y fait, les poissons ignorent nos mouches.

Jusqu'au moment où Charly engage un combat très éphémère... Puis c'est à mon tour de faire suivre un poisson bien énervé, la truite suit et réagit à mes violentes saccade, puis goute sans se piquer au ferrage.

Ce qui se passe ensuite est assez marrant, je vois la truite tourner en rond encore plus excitée en cherchant ma mouche, je lui redonne gentiment, elle se jette dessus, presque facile^^



 

Je change à nouveau de coloris pour un streamer pourpre, j'arrive à bien l'expédier, et anime tout de suite à la tombée, quelques truites suivent comme à l'habitude avant de se détourner, mais l'une d’entre-elles ne décroche pas et se retourne sur la mouche, je tends la soie, c'est pendu, yes, c'est un beau morceau en plus !

Et en effet, le combat dure un peu, c'est la big one du matin !



 Les touchent deviennent un peu plus régulières...



Malgré le peu de touches, on se paye tout de même un joli doublé d'arc-en-ciel ;)

 

Après ce pic d'activité, les touches devinrent bien plus rares... Nous choisissons donc de changer de secteur. J'insiste sur un nouveau poste, tandis que Charly se rend au bout de l'étang. J'entends rapidement un son un peu rageux, et comprends le scénario en voyant sa soie se détendre, une seconde casse sur un rush puissant d'un joli poisson...

J'arrive à la rescousse, effectivement il y a quelques truites en maraude... J'en aperçois une qui reste près des arbres, mon premier lancer fini dans une ronce... Je préfère casser pour ne pas trop m'approcher, et relance un petit streamer olive... Le temps de réparer, la truite à disparu ! Je relance près de la bordure, et c'est en fin d'animation que la truite sort déterminée de sa cachette et gobe mon streamer ! Le combat n'est pas violent, mais les couleurs de cette truites sont vraiment belles :).

 

Ma fichu carte mémoire faisant des siennes, je n'aurais que très peu d'images de mes captures, dommage car je comptais dessus pour mes dernières prises, n'ayant pas pris de photos...

Je me fais ainsi presque arracher la soie des mains par une petite arc surpuissante, puis je termine par enchainer, plusieurs poissons en trouvant la pêche au raz du fond dans la zone profonde, dommage que je n’eus pas tester cette technique plus tôt...

Ma dernière touche de la journée fût bien inhabituelle, alors que je changeais de poste, je dépose ma canne, soie lancée, puis prends une minute pour aller chercher mon trépied. En arrivant devant ma canne, vous imaginez la suite, la soie était arrivée au fond bien sûr, mais la mouche s'était faites prendre par un truite, et la canne bougeait toute seule, le combat très bizarre se finit par une décroche...

 

Je ne connaissais pas ce site, assez technique, mais vraiment sympa à pêcher. A charge de revanche pour les vidéos.

J'ai tout de même eu le minimum vitale pour mon petit montage vidéo que je vous laisse découvrir, bonne lecture !

 

 

@ bientôt !


20/02/2015
4 Poster un commentaire

Rencontre bateau de Boulet, un équipe prometteuse !

Cela fait déjà pas mal d'années que nous passons de bonnes sessions ensemble, mais nous n'avions encore jamais eu l'occasion de faire équipe.

L'occasion de passer un we breton fût la bonne pour participer à la dernière date d'un circuit organisé par la Fédération de pêche 35 à l'étang du Boulet.

On se rejoins donc avec Charly chez Antoine pour préparer la journée du lendemain. La concurrence sera là car nos amis Antoine et Damien sont de fins pêcheurs du coin, c'est le moment pour tirer les dernière infos ;)

Enfin pour moi, à l'inverse de mon Charly bien remonté, j'étais surtout content de retrouver cette région et les gars, et connaissant un peu ce plan d'eau, je savais que la pêche ne serait pas évidente...

Nous attaquons à la nuit pour mettre à l'eau le bateau, puis nous nous dirigeons vers le briefing. Comme d'hab, la dernière équipe inscrite est la notre ;)

Le café croissant est au top, les explications au micro nikel, et les commissaires bien nombreux, la rencontre peut commencer !

Les 18 équipes partent vers le large, nous avançons alors dans le peloton.

 

Nous observons rapidement une éclosion de chironomes de folie! Les blancs se mettent à gober dans tous les sens, les chiro envahissent la surface. Une aubaine pour un carnassier, nous décidons donc de rester sur la bordure en question et de passer quelques leurres de prospection. Rien n'y fait, les blancs continuent de gober, sans un carnassier actif dessous.

Nous choisissons de changer de secteur et de revenir un peu plus tard sur la zone. Nous traversons alors le plan d'eau en mode verticale dans l'espoir de réveiller un éventuel sandre... Ce sera peine perdue.

 

Nous arrivons ensuite sur le secteur stratégique du plan d'eau, le goulet ! La zone fût productive il y a peu, mais ne l'est plus actuellement. Nous attaquons la bordure, et je passe au plomb palette pour essayer de trouver rapidement les perches.

Cela ne tarde pas, et j'attrape rapidement plusieurs perchettes non-maillées. On fait l'erreur à ce moment de vouloir insister et peigner le goulet, qui finalement, ne nous rapportera aucun autre poissons...

 

Un bateau voisin monte un brochet non maillé, c'est l'heure de manger d'après Charly. On a perdu assez de temps, nous retournons alors sur notre zone du matin. Arrivés sur place, les blancs se sont décalés de la bordure et se déplacent petit à petit vers les profondeurs, c'est là que nous avons une carte à jouer. L'équipe de Sam, alors sur la même zone, enchaine deux jolies perches maillées.

C'est finalement mon petit crappie thumper ? qui fera la différence, alors que je reprends contact après une pause, et çà y est, le compteur de prises maillées est ouvert !

 

 

Nous avons cerné la zone, il ne reste plus qu'à réussir à ne pas trop dériver... J'ai rapidement une seconde touche, mais là c'est plus costaud. Au risque de faire râler mon coéquipier, je préfère la jouer en douceur en travaillant le poisson au frein sans le brider, car le 20/100è n'aime pas trop les dents. Et effectivement, c'est un joli bec maillé qui rentre dans l'épuisette !

 

 

Mon Charly décroche un poisson maillé, mais pas le temps d'insister, il est maintenant l'heure de manger, et oui, toutes les bonnes choses ont une "faim"...

Chacun raconte sa pêche, les uns ont déjà le quota perche (Dam et Antoine notamment), d'autres ont apparemment un brochet maillé et des perches, bref malgré la difficulté de la pêche, pas mal d'équipes ont réussi à toucher un peu de poissons, c'est cool !

Le petit apéro est réconfortant, mais ce n'est rien à côté du tajine de poulet qui nous attendait :), et que dire de la pâtisserie, un vrai régal... Vous l'avez compris, il a fallu nous pousser au fesses pour repartir pêcher !

 

Pour nous, la stratégie est toute définie, nous restons pas loin de la mise à l'eau, sur la zone de captures du matin. Les blancs sont là en grande quantité, les carnassiers sont forcément autour, nous ne nous déconcentrons pas ;)

Et en effet, on se retrouve, à notre grand étonnement, seuls sur notre zone, tous les bateaux choisissent de traverser l'étang, on a peut-être raté une info... mais nous gardons notre cap !

Je prends un perchette dans les premiers lancers, puis j'opte pour une lame vibrante?. Je suis pendu au premier lancer, c'est une perche de 30cm qui monte au bateau, cool !

 

Je remets mon crappie et prends une troisième perche qui "maille" tout juste. Bon maintenant je compte sur mon binôme pour rattraper le retard ;).

On accroche des brochets non maillés, dès fois en doublé...

 

Nous sommes sur la zone, les chasses de brochets en surface nous le confirment, mais les perches maillées nous boudent un peu, jusqu'à cette touche de Charly...

 

Nous croisons nos collègues Bretons, qui sont toujours à la recherche d'un brochet maillé, et nous indique un spot à perches maillées... On a trouvé le pattern avec ce mini leurre souple, on s'y rend donc pour peigner la zone. Au premier lancer, je vois Charly ferrer et sa canne plier en deux... heu là les gars, ce n'est pas une perche maillée çà ! Tout doux Charly, tu n'as pas le droit à la décroche là !!

 

epuisette_boulet.jpg

Il est dans l'épuisette, et oui, là on s'est vraiment pris au jeu de la compét, et sentons que ce second brochet maillé va nous donner quelques points !!

 

Bien joué binôme !

 

Tout est dans le mental, et un peu les leurres bien sur ;). La fin de la journée approche, et nous sommes toujours à 4 perches, il nous en faut absolument une 5ème. Le temps passe, mais ce ne sont que des perches non-maillées qui arrivent.

Il nous reste maintenant qu'un petit quart d'heure, puis 10 minutes... Je viens de prendre plusieurs perchettes sur une onduspoon?, les poissons sont là,il faut du cran pour se le dire. Nous décidons pour les minutes restantes, de ne pas changer de leurre, ni de poste, et de travailler nos derniers lancers!

C'est alors que je prends une ultime touche, je ferre, et là j'annonce, "c'est maillé!". J'ai la pression, car il me semble que le poisson n'est pas énorme, il faut l'assurer, et l'épuisette joue son rôle à merveille, yes!!!! 20,4cm, c'est maillé!!!

Finalement, il nous restait un quart d'heure de plus, peu importe, nous avons notre perche, et allons la faire valider.

Il est l'heure, les bateaux remontent tranquillement, les copains se retrouvent autour d'un verre, c'est souvent l'un des meilleurs moment de la journée :)
 

Les résultats sont annoncés, et lorsque l'équipe n°18 est citée pour la première place, wahou, que dire, si ce n'est un grand merci à mon binôme pour m'avoir suivi dans cette histoire de pêche et mes potes bretons pour leurs conseils. C'est la classe!

Malgré le peu de sessions sur ce plan d'eau (3,4 fois pour moi, aucune pour Charly), nous avons su adapter notre pêche, et trouver un pattern, certes un peu bizarre (pêcher les becs maillés en 2,5", ce n'est pas le plus logique), mais ces petits trucs ont fais la différence.

 

 

Damien et Antoine finissent brillamment sur la troisième place, avec le meilleur quota perche de la journée, à quasi 34cm de moyenne, bien joué ;)

 

IMAG0438b.jpg

Merci à la fédé 35 pour l'organisation de cette rencontre, qui va dans le sens de la promotion des "nouvelles" pêches sportives et dynamique. @ bientôt, nico.


14/11/2014
1 Poster un commentaire